Neil Young poursuit Donald Trump

Neil Young poursuit Donald Trump
Neil Young n’apprécie pas que Donald Trump utilise ses chansons sans son consentement. Le président américain s’était servi des pièces Rockin’ in the Free World et Devil’s Sidewalk lors de rassemblements républicains. Le rockeur de 74 ans s’est opposé en demandant à la cour d’interdire à cette pratique. «En bonne conscience, il ne peut permettre l’utilisation de sa musique, afin qu’elle serve de…
Source
Go to Source